aborder une seconde année de prépa L'approche La Sup' Prepa

Aborder sereinement une seconde année de prépa

« To work or not to work ? » telle est souvent la question que se posent les préparationnaires au moment de la coupure des vacances d’été entre leurs deux années de prépa. Les amateurs d’Horace préconiseront un Carpe Diem libéré et donc des vacances totalement relaxantes sans travail, comme le conseillent certaines prépas qui voient ces vacances comme une véritable pause tant physique que psychologique pour les élèves. Tandis que les plus stakhanovistes prôneront un travail sans relâche même par 30°. Alors qu’elle est la marche à suivre dans ce flot d’opinions ?

Que faire de ses vacances d’été ?

 

Les vacances : un moment plus lent qui permet de revenir sur ses points faibles.

 

Un accent anglais ridicule, des lacunes anciennes en maths ou en dissertation,… Avec le rythme effréné de la prépa, il est parfois difficile pour les élèves de prendre le temps de rattraper certains de leurs points faibles. Ceux-ci sont donc trop souvent passé sous silence ou faussement résolus pendant la première année de prépa. Quel élève n’a jamais pensé que laisser un post-it « faire plus de maths » dans un coin de sa chambre suffirait à combler ce défaut ?

L’arrivée des vacances est donc une aubaine ! En effet, cette période « creuse », pendant laquelle le préparationnaire à plus de temps doit être utilisée pour combler ses points faibles. C’est le moment de faire un travail de fond sur des lacunes qui pourraient s’avérer pénalisantes pour la suite. La période est idéale car l’élève à plus de temps pour se pencher sur ses problèmes. Mais aussi pour assimiler les méthodes qui lui manquaient.

Les vacances permettent donc de faire le grand ménage. Prendre des stages, des cours particuliers, pour éliminer définitivement les derniers parasites qui bloquent le préparationnaire. Mieux vaut faire ce travail pendant l’été car dès que la deuxième année commencera il sera déjà trop tard.

Les vacances : se relaxer sans tout oublier !

 

Un préparationnaire n’est pas un éléphant ! Les vacances doivent lui permettre de se détendre. Mais il ne doit tout de même pas abandonner toutes ces fiches à la maison. En effet, si l’on décrit souvent la prépa comment un marathon, c’est également en référence aux moments de traversée du désert qu’il faut savoir gérer. En effet, le système préparationnaire est assez directif. L’un des plus gros challenges pour les élèves est d’apprendre à savoir quoi faire quand il n’y a rien à faire.

Toujours dans la métaphore du marathon, les connaissances et méthodes doivent donc être entretenues pendant les vacances afin de ne pas être perdues. Autrement dit il ne faut pas se reposer sur ses acquis. Ils ne sont pas gravés dans le marbre ! Tout comme un coureur si un préparationnaire arrête son « entraînement », il perd ses bons réflexes et sa performance diminue.

Ainsi il est important de continuer, moins intensivement tout de même, à relire ses cours, apprendre ses formules et pra-ti-quer.

Mais des vacances restent des vacances.

 

Malgré l’importance d’assurer une continuité dans son travail et de se pencher sur ses points faibles hors de question de rester sur le lieu de la prépa pendant les vacances d’été. Ces vacances sont l’un des derniers moments avant les concours pendant lequel le préparationnaire peut s’en aller, changer d’air, faire un break. Il faut donc le saisir. 

En conclusion, les vacances d’été entre la première et la deuxième année de prépa doivent être un équilibre entre travail et détente. Voilà la clé pour aborder sereinement une seconde année de prépa.

Est-ce que la prépa est faite pour moi ?

Telle est la question qui taraude tout lycéen tenté par cette voie d’excellence, et ce serait mentir que de dire qu’elle ne se posera pas de nouveau. Il suffit peut-être d’avoir de bonnes notes et plus globalement un bon dossier pour intégrer une classe préparatoire, mais certainement pas pour s’y sentir bien, à sa place.

Lire la suite »

Est-ce que la prépa est faite pour moi ?

Telle est la question qui taraude tout lycéen tenté par cette voie d’excellence, et ce serait mentir que de dire qu’elle ne se posera pas de nouveau. Il suffit peut-être d’avoir de bonnes notes et plus globalement un bon dossier pour intégrer une classe préparatoire, mais certainement pas pour s’y sentir bien, à sa place.

Lire la suite »
Cours en Groupe & Préparation aux Grandes Ecoles de Commerce

L’organisation en prépa

La quantité de travail et le rythme en prépa nécessitent de s’organiser de manière intelligente afin de ne pas se laisser dépasser. Cependant, il n’y a pas d’organisation type et unique : la meilleure sera celle qui prend en compte vos points forts et points faibles.

Lire la suite »
Défiler vers le haut

connexion

La sup prépa
  • 27/01/21 à 19h
  • 03/03/21 à 19h
  • 14/04/21 à 19h
  • 05/05/21 à 19h