Classement mondial des écoles de commerce 2019

L’épreuve de maths EDHEC : un faux-ami à ne pas négliger

Souvent comparée à l’épreuve de l’EM Lyon, l’épreuve de maths de l’EDHEC est connue pour son accessibilité. Toutefois, elle est loin d’être une épreuve donnée et comporte ses propres spécificités. Voici quelques informations et quelques conseils pour que cette épreuve ne vous donne pas trop de fil à retordre.

Souvent comparée à l’épreuve de l’EM Lyon, l’épreuve de maths de l’EDHEC est connue pour son accessibilité. Toutefois, elle est loin d’être une épreuve donnée et comporte ses propres spécificités. Voici quelques informations et quelques conseils pour que cette épreuve ne vous donne pas trop de fil à retordre. 

Quelques chiffres

D’un coefficient de 6 sur 30, l’épreuve de maths EDHEC reste primordiale pour atteindre l’admissibilité. La moyenne de l’épreuve EDHEC et son écart-type sont également très élevés : 11,1/20 en voie S (écart-type : 5,92) contre 8,9/20 en voie E pour l’année 2019. Si les maths sont votre point fort, cette épreuve est donc l’occasion rêvée pour le montrer.

Il est également utile de se pencher sur les chiffres fournis par les rapports de jury de 2015 (voie S) : un cinquième des candidats (21%) obtiennent une note entre 8 et 12, tandis que le reste obtiennent des résultats inférieurs (33,8%) ou supérieurs (26,5%). Mais comment être certain de mettre toutes les chances de son côté ?

L’attitude à adopter : bien gérer son temps

L’épreuve de maths EDHEC dure 4 heures et repose sur 3 exercices ainsi qu’un problème qui portent sur l’ensemble du programme. Ces dernières années, les probabilités discrètes ont souvent été à l’affiche et réclament donc qu’on ne fasse pas l’impasse dessus. L’épreuve de maths EDHEC n’est pas tellement une épreuve de rapidité. Néanmoins, il est indispensable de savoir gérer son temps.

En début d’épreuve, il est recommandé de prendre maximum 10 minutes pour passer en revue le sujet. C’est uniquement après cette première lecture que vous pourrez déterminer quelle partie vous met le plus à l’aise. De toute manière, vous pouvez traiter les différentes parties, problème y compris, dans l’ordre que vous souhaitez.

En cas de difficulté, ne traînez pas trop : pas plus de 5 minutes sur une question récalcitrante, vous pourrez y revenir plus tard. Perdre du temps sur les questions difficiles, c’est s’empêcher de répondre à celles qui vous sont accessibles et prendre le risque de ne pas pouvoir traiter le sujet en entier.

Un petit tour du côté du jury

Globalement, le rapport 2015 (voie S) estime que la technique et la méthode des candidats est satisfaisante, mais qu’ils ne parviennent pas à adapter leurs connaissances théoriques aux spécificités du sujet. C’est tout l’inconvénient d’un savoir quelque peu « figé » face à des questions qui demandent un peu plus d’ingéniosité.

La présentation et la rédaction des copies ne doivent pas être prises pour acquises. Une réponse floue, pas assez rigoureuse et dénuée d’arguments est irrecevable. Une copie peu soignée et garnie d’annotations non officielles n’est jamais appréciée par le correcteur et porte préjudice au candidat. Un mot d’ordre : la RIGUEUR.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour réussir haut la main cette épreuve. N’oubliez pas qu’un travail régulier et toujours rigoureux est indispensable, et ce pour n’importe quelle épreuve.

Puisse le sort vous être favorable !

La sup prépa resultat temoignages

Aborder sereinement une seconde année de prépa : que faire de ses vacances d’été ?

« To work or not to work ? » telle est souvent la question que se posent les préparationnaires au moment de la coupure des vacances d’été entre leurs deux années de prépa. Les amateurs d’Horace préconiseront un Carpe Diem libéré et donc des vacances totalement relaxantes sans travail, comme le conseillent certaines prépas qui voient ces vacances comme une véritable pause tant physique que psychologique pour les élèves. Tandis que les plus stakhanovistes prôneront un travail sans relâche même par 30°. Alors qu’elle est la marche à suivre dans ce flot d’opinions ?

Lire la suite »
La sup prépa resultat temoignages

Aborder sereinement une seconde année de prépa : que faire de ses vacances d’été ?

« To work or not to work ? » telle est souvent la question que se posent les préparationnaires au moment de la coupure des vacances d’été entre leurs deux années de prépa. Les amateurs d’Horace préconiseront un Carpe Diem libéré et donc des vacances totalement relaxantes sans travail, comme le conseillent certaines prépas qui voient ces vacances comme une véritable pause tant physique que psychologique pour les élèves. Tandis que les plus stakhanovistes prôneront un travail sans relâche même par 30°. Alors qu’elle est la marche à suivre dans ce flot d’opinions ?

Lire la suite »
Défiler vers le haut

connexion

La sup prépa
  • 27/01/21 à 19h
  • 03/03/21 à 19h
  • 14/04/21 à 19h
  • 05/05/21 à 19h