Une méthode éprouvée pour préparer les concours emlyon, edhec, hec, essec et escp

Notre méthode de cours de math

Les concours, rien que les concours

Au sujet de la prépa, on parle souvent des journées de travail interminables, des longues heures de fichage, du temps passé à lire des choses qui ne servent jamais. On parle rarement de la nature de l’effort qui est à fournir ; avec ses cours élaborés par des intégrés de Parisiennes, La Sup’Prépa se concentre sur l’essentiel. De même qu’il n’est pas nécessaire d’avoir « la bosse des maths » pour avoir plus de 15 dans cette matière en ECE, il n’est pas nécessaire de prétendre au Prix de la Banque de Suède pour avoir d’excellentes notes en ESH.

Le Concours des Grandes Écoles de Commerce sélectionne des futurs managers, pas des ingénieurs, ni des mathématiciens, encore moins des économistes. Les matières du concours sont là pour apporter un fondement sur lequel mesurer les capacités de réflexion, d’adaptabilité et de synthèse des candidats. La Sup Prépa vous propose donc des méthodes et des cours pragmatiques qui répondent d’abord aux attentes du concours et garantissent rapidement des marges de progression importantes.

 

On ne rate jamais un concours à cause de ses matières faibles

Le principe même des cours de soutien peut sembler ne s’adresser qu’aux étudiants en difficultés, qui doivent trouver « le déclic » pour progresser et éviter une note éliminatoire le jour du concours. La part du subjectif dans la correction (surtout dans les matières littéraires) fait que les notes peuvent surprendre dans le bon comme dans le mauvais sens.

La première solution à ce problème est connue, elle consiste à faire des maths sa matière forte – c’est la seule matière sans surprise. D’autres solutions s’attachent à consolider son niveau dans les matières littéraires (ESH, culture générale, langues) pour systématiser les bons résultats.

Les cours de la Sup’Prépa et les fiches en ligne à disposition des étudiants garantissent un contenu approfondi de qualité pour prétendre aux meilleures notes. La méthode vous fera passer de 8 à 14, le contenu des cours et l’usage que vous en ferez vous ouvrira les portes des notes déterminantes supérieures à 15.

 

Être réaliste sans se couper les ailes

L’efficacité du travail de prépa et ses résultats reposent sur un équilibre délicat entre confiance en soi et réalisme. Passer des heures sur des maths parisiennes sans en avoir le niveau n’a aucun intérêt, mais ne jamais prendre le risque de réfléchir à un sujet compliqué par peur de ne pas assurer les fondamentaux sur des sujets plus simples risque de se retourner contre vous.

La Sup’Prépa vous propose un suivi personnalisé toujours très exigeant, qui vous pousse à vous dépasser dans la mesure de ce que vous pouvez produire.

 

Flexibilité, disponibilité, adaptabilité

L’expérience des intégrés a montré que ce sont probablement les trois plus grands vecteurs de réussite en prépa : flexibilité pour laisser une grande liberté de choix aux étudiants, disponibilité pour garantir un suivi continu en dehors des heures de cours, adaptabilité pour que chaque étudiant trouve à la Sup’Prépa la formation qui lui convient le mieux.

Ils nous racontent en images

Nos étudiants témoignent

Elsa, cours de maths à La Sup’ Prepa
Elsa
“Un très grand soutien psychologique.” Note de maths ESSEC : 14,5
Julien, cours de maths à La Sup’ Prepa
Julien
“Un suivi personnalisé...” Note de math ESSEC : 15
Justine, cours de maths à La Sup’ Prepa
Justine
“Arriver sereine et confiante à mes concours.” Note de math EDHEC : 15,8
Audrey a suivi les cours prepa math à La Sup’ Prepa
Audrey
“Ne plus avoir une matière «bête noire».” Note de math EDHEC : 19,3